Cet article a été imprimé sur : http://www.ressourcesjeunesse.fr/L-accompagnement-educatif-dans-la.html

Charente

L’accompagnement éducatif dans la ZEP de Soyaux

mardi 23 octobre 2007, par Webmestre

Compte rendu d’une rencontre organisée par l’OZP sur le thème "la mise en place de l’accompagnement éducatif". Des intervenants témoignent de leur expérience à Soyaux (Charente), à Paris et dans les Hauts-de-Seine.

Extrait du compte rendu de la rencontre de l’OZP [1] :

Terminologie
- Aide aux devoirs : le « coup de main » pour faire le travail scolaire

- Soutien scolaire : deux acceptions aujourd’hui : . une aide dispensée à l’école sur le temps scolaire par les équipes éducatives, . une aide vendue par des entreprises ou des personnes privées.

- Accompagnement scolaire : une aide (axée sur le travail et les apprentissages scolaires) dispensée dans un cadre partenarial sur le temps périscolaire par des intervenants variés.

- Accompagnement à la scolarité : en partie les mêmes modalités que l’accompagnement scolaire mais avec un public plus ciblé : Il vise les élèves dont les familles ne sont pas dotées du capital culturel permettant la réussite scolaire ; une charte nationale en fixe le cadre et les dispositifs locaux proposent, au-delà de leur hétérogénéité, des activités socioculturelles ainsi que des activités de soutien scolaire.

- Accompagnement éducatif (circulaire du 13/07/2007) : il prévoit l’encadrement du travail personnel des collégiens, dans le cadre d’études dirigées pour les élèves de 6ème, ainsi que l’épanouissement par la pratique du sport et l’ouverture au monde de l’art et de la culture.

Extraits de l’expérience menée à Soyaux (Charente) :

« ZEP de Soyaux (Charente) - Catherine Lavauzelle et Marianne Theux

Pour la ZEP de Soyaux, la révolution ça a été le classement en Réseau Ambition Réussite (RAR) en 2006 : de vrais moyens supplémentaires, professeurs référents et assistants pédagogiques, ont été attribués et nous avons alors choisi de porter les efforts sur l’accompagnement scolaire au collège : moins de 10 élèves sur 300 fréquentaient le centre socioculturel, où fonctionnait un contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS).

Ce CLAS avait une mauvaise image auprès des familles, peu de légitimité aux yeux des enseignants et les animateurs ne reconnaissaient pas d’obligations d’objectifs scolaires : c’était de l’aide aux devoirs et de " l’occupationnel ". »

Lire la suite du témoignage et le compte rendu de la rencontre de l’OZP sur le site de l’OZP :

http://www.association-ozp.net/article.php3 ?id_article=4546


[1] Observatoire des zones prioritaires