Cet article a été imprimé sur : http://www.ressourcesjeunesse.fr/Refonder-ou-fonder-le-service.html

Rennes : 5è rencontres nationales de l’éducation

Refonder ou fonder le service public de l’éducation ?

mercredi 18 octobre 2006, par Webmestre

Les 11, 12 et 13 octobre se sont tenues les rencontres de Rennes pour la cinquiéme fois à l’initiative de la ville de Rennes et de la Ligue de l’enseignement devant plus de 450 personnes. De très nombreux représentants d’associations, des enseignants évidemment mais aussi un très grand nombre de communes (une bonne cinquantaine qu’elles soient petites ou grandes, très souvent représentées par plusieurs personnes) étaient réunis.

A l’ordre du jour cette année un programme ambitieux : "Education et territoires : refonder le service public de l’éducation". Les débats ont en partie tourné autour de la question refonder ou fonder, en effet un tel service a-til jamais existé en France au sens où il engloberait aussi bien l’éducation formelle (scolaire) et l’éducation non formelle".

Une approche comparative à l’échelle de l’Europe

Le débat a été également mis en perspective à travers une approche comparative à l’échelle de l’Europe ce qui éclaire singuliérement les réflexions. Au delà du débat fonder ou refonder ces trois journées ont été sous tendues par la question lancinante de la "possibilité de réforme" de notre systéme éducatif. Dans quelle mesure un projet d’éducation partagé et territorialisé peut-il en être le vecteur.

L’articulation entre les différents espaces éducatifs est elle garante d’une meilleure efficacité, ne porte-t-elle pas en germe le risque de dilution des objectifs scolaires ?

La territorialisation des politiques éducatives n’appellent elles pas le renforcement des inégalités ? A l’ensemble de ces questions légitimes la plupart des intervenants invitaient à regarder la réalté en face, à prendre en compte la nouvelle donne éducative et à répondre dans les termes d’aujourd’hui aux défis de notre société du XXIè siècle dans leur dimension éducative.

Jean-Manuel de Queiroz [1] dans son intervention de conclusion soulignait fortement que dans une sociéte différente il y avait des façons différentes de faire société et que c’est dans ces termes que devait être pensée la place de l’école aujourd’hui.

Jean-Claude Richez

A lire aussi :

- le compte rendu des rencontres de Rennes sur le site du Café pédagogique
— 


[1] Jean-Manuel de Queiroz est agrégé de philosohie, docteur en sociologie et professeur à l’université de Rennes 2