Cet article a été imprimé sur : http://www.ressourcesjeunesse.fr/Les-conseils-generaux-acteurs-des.html

Publication

Les conseils généraux acteurs des politiques de jeunesse

Un numéro des "Cahiers de l’action" édité par L’Injep

lundi 2 octobre 2006, par Webmestre

A l’occasion des 4è recontres Neujpro organisées par le conseil général de l’Allier, l’Injep édite un nouveau numéro des Cahiers de l’action (coordonné par Bernard Bier et Jean-Claude Richez) qui confirme que Le champ des politiques de jeunesse est en mutation. Les collectivités territoriales s’emparent de cette question autrefois du domaine de l’État...

Les conseils généraux qui ont témoigné : Allier, Bas-Rhin, Doubs, Finistère, Gironde, Savoie, Val-d’Oise.

Extraits du chapitre "pistes"

Autour de quelques enjeux des politiques de jeunesse menées par les conseils généraux

Les textes recueillis dans ce volume émanent de conseils généraux, de responsables politiques ou de techniciens engagés dans la mise en œuvre de politiques de jeunesse, depuis un temps plus ou moins long.

A ce titre, ils ne sauraient être considérés comme représentatifs d’une situation générale, mais ils témoignent à leur manière d’un mouvement qui semble irréversible : la prise en compte par un nombre de plus en plus grand de Départements d’une dimension jeunesse de leur politique.

Les configurations dont ils témoignent peuvent à ce titre être considérées comme significatives.

Un cheminement obligé dans la mise en œuvre

Au départ, l’intérêt porté à la question de la jeunesse naît toujours d’une réaction à des événements ou d’une anticipation de situation (le vieillissement de la population par exemple), d’un souci de rationalisation de l’action publique, de sa lisibilité et de sa visibilité.

Elle se traduit dans un premier temps par la nomination d’un élu (en général un Vice-Président) qui portera cette question. Un diagnostic de la situation de la jeunesse sur le territoire départemental sera commandité à l’externe ou à l’interne de l’institution, et suivi de la nomination d’un chargé de mission - lequel a parfois mené le diagnostic -, en charge d’élaborer un texte programmatique soumis à délibération.

Au terme de cette première étape, la mission sera pérennisée (nouveaux recrutements, création d’un service inscrit dans une sous-direction ou d’une mission transversale). L’étape suivante consiste alors dans une déclinaison territoriale infra-départementale de ces politiques sous des formes différenciées (contrats territoriaux, contrats cantonaux...), mais dans une approche à visée globale du territoire.

En tout état de cause, l’inscription de la jeunesse à l’agenda d’un département et son effectivité - au-delà de ses compétences obligatoires - dépendent d’une forte volonté politique.

(...)

Lire l’ensemble du chapitre (4 pages)

PDF - 94.5 ko
cahiers de l’action n°8
Autour de quelques enjeux des politiques de jeunesse menées par les conseils généraux

Au sommaire de ce numéro 8 des cahiers de l’action