Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Les jeunes au coeur de la richesse
Niveau de qualification des jeunes : de fortes disparités territoriales
Le Livre Vert sur la Jeunesse, un an après : les politiques publiques en questions
Autonomie, insertion, citoyenneté : les politiques publiques en questions

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Les animateurs socioculturels et de loisirs : un groupe professionnel précaire
Hommage à Françoise Tétard
Les jeunes ont des attentes en matière de relations entre générations
84% des lycéens engagés dans une activité péri ou extra-scolaire

> emploi
Pierrick veut trouver une autre manière de faire du commerce
Seine-Saint-Denis : Des jeunes accompagnés dans la création d’entreprise
Insertion des jeunes sortis sans diplômes : un besoin fondamental d’accompagnement
Bretagne : qualité d’écoute et confiance sollicitées par les jeunes pour s’informer

> université
Égalité des chances : la démocratisation impossible ?
Le GENEPI fête ses 30 ans
L’alliance conflictuelle de l’universitaire et du populaire
Explorer les possibles


Un étudiant sur cinq cumule emploi et études

Mis en ligne le vendredi 1er août 2008.

D’après l’Insee, en moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. Un tiers des emplois étudiants sont réguliers et ont peu de lien avec les études.

En moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. La moitié des étudiants du supérieur qui travaillent exercent une activité prévue par leurs études (stages, apprentissage) ou qui en est très proche (emplois « pré-insérés »).

Un tiers d’entre eux occupent un emploi régulier sur l’année sans lien avec leur niveau de qualification ou leur domaine d’études. Ces emplois, sont ici qualifiés d’attente, d’appoint ou de concurrents, selon les conditions d’exercice. Ils sont d’autant plus fréquents que les étudiants sont âgés et autonomes. Enfin, 20 % des étudiants qui travaillent, ont un emploi occasionnel, notamment pendant les vacances d’été.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp ?ref_id=ip1204


Partagez cet article :