Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

L’adolescence dans tous ses états …
« Apéros géants », un état de la question
Filles et garçons dans les quartiers : comprendre les mécanismes relationnels pour favoriser l’égalité
« Ados et société, nouveaux échanges, nouveaux comportements ? ».

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Une enquête de la Fnars Ile-de-France sur les jeunes
L’évaluation scolaire est-elle au service de l’orientation ?
Aquitaine : Données sur la jeunesse
Les quatre modes locaux de régulation sociale

> emploi
Les animateurs socioculturels et de loisirs : un groupe professionnel précaire
Picardie : Forum Jobs d’été
Une pensée française de la jeunesse comme une catégorie à part
Chantiers citoyens à Tremblay-en-France

> université
Démotivation et inégalités sociales : deux premiers critères d’échec dans l’enseignement supérieur
Le GENEPI fête ses 30 ans
L’expérience du Canard enchanté
Sorties sans diplôme et inadéquation scolaire


Un étudiant sur cinq cumule emploi et études

Mis en ligne le vendredi 1er août 2008.

D’après l’Insee, en moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. Un tiers des emplois étudiants sont réguliers et ont peu de lien avec les études.

En moyenne sur 2004-2006, 2,1 millions de jeunes suivent des études dans le supérieur et 19,2 % d’entre eux cumulent emploi et études. La moitié des étudiants du supérieur qui travaillent exercent une activité prévue par leurs études (stages, apprentissage) ou qui en est très proche (emplois « pré-insérés »).

Un tiers d’entre eux occupent un emploi régulier sur l’année sans lien avec leur niveau de qualification ou leur domaine d’études. Ces emplois, sont ici qualifiés d’attente, d’appoint ou de concurrents, selon les conditions d’exercice. Ils sont d’autant plus fréquents que les étudiants sont âgés et autonomes. Enfin, 20 % des étudiants qui travaillent, ont un emploi occasionnel, notamment pendant les vacances d’été.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp ?ref_id=ip1204


Partagez cet article :