Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Dossier : Facebook, Twitter, YouTube... Les réseaux sociaux en classe
Formation : L’éducation aux médias et aux usages d’Internet
L’éducation aux médias et aux usages d’Internet
Le numérique au service des apprentissages

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> témoignages
Le PAJ de St-Jean-d’Angély coordonne l’animation jeunesse dans la communauté de commune
L’expérience du Canard enchanté
L’Information jeunesse : un maillon essentiel dans la construction d’un projet
Témoignages : les jeunes, citoyens de leurs régions

> lycée
Les 10 ans du programme Pourquoi pas moi de l’Essec
Micro lycée de la Courneuve : "les bonnes résolutions tiennent"
Lycée général et technologique : les principales nouveautés de la rentrée 2011
La qualité de vie au travail dans les lycées et les collèges

> médias
Les 18-24 ans et l’information dans les médias
A Pau, Caroline Pérot a créé "A propos", un magazine pour les 7-12 ans
Les 20 ans de la reconnaissance du droit de publication des lycéens
Publier : s’exprimer en ligne, Trouver la bonne média-attitude


Un an après les violences urbaines de l’automne 2005 : qu’en ont dit les journaux lycéens

Mis en ligne le mardi 24 octobre 2006.

Dans le cadre de la revue de presse 2006 des journaux lycéens réalisée par le Clemi, 21 extraits d’articles issus de 14 journaux lycéens ont été retenus. Ils concernent les violences urbaines de l’automne 2005.

La revue de presse 2006 [1] abordera plusieurs sujets traités dans les journaux lycéens. Elle paraitra le 6 décembre 2006.

Il s’agit d’une sélection effectuée à partir de la lecture attentive et de l’analyse de 176 journaux lycéens (498 numéros) réalisés entre septembre 2005 et juin 2006, parvenus au Clemi dans le cadre du dépôt pédagogique.

Contacts :

Pascal Famery :
- 01 53 68 71 13
- p.famery@clemi.org Carole Hourt :
- 01 53 68 71 30
- c.hourt@clemi.org

Quelques "extraits des extraits" de la rubrique "violences urbaines.

Musset planet - N° 16 - Mai 2006 Lycée professionnel Alfred de Musset - Villeurbanne (69)

« Le rap a-t-il influencé les émeutes ?

Les politiciens français veulent absolument trouver un coupable aux émeutes de septembre, octobre 2005. Plus de 200 parlementaires accusent des groupes de rap d’inciter les jeunes à la haine et à la violence.

Les politiques contre les rappeurs

François Grosdidier, député UMP, a saisi le ministre de la justice contre sept chanteurs ou groupes de rap dont « 113 », « Mister R », « Lunatic », « Mmister A.M.E.R. », « Smala », « Fabe » et « Salif ». Selon M. Grosdidier, ces artistes sont écoutés par « des jeunes qui prennent les choses au premier degré et qui passent très rapidement de la parole à l’acte ». Il estime que leurs textes véhiculent « une idéologie destructrice qui empêche l’intégration ». (...)

Le rap n’est pas responsable

Le premier ministre, Dominique de Villepin, quant à lui, estime que le rap n’a pas influencé les violences urbaines et a demandé aux parlementaires de « ne pas confondre les rôles ». (...)

Serge Hureau, directeur du Centre national du Patrimoine, de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles, a déclaré que « dans le rap il y a une expression politique et que ce n’est pas en exagérant ce que disent les chanteurs et en les prenant comme boucs émissaires que l’on réglera les problèmes ».

Mais il n’y a pas plus de violences dans ces textes, que dans le reste de la poésie. Pensez que Breton, un romancier français du XXe siècle, recommandait de descendre dans la rue et de tuer le premier venu au hasard et Aragon, un poète et romancier français du même siècle écrivait : « Tuez les flics camarades, tuez les flics ». (...)

Ces attaques contre les rappeurs ne sont-elles pas une forme de racisme et d’intolérance ? Une question se pose : si les rappeurs étaient blancs et faisaient de la pop, auraient-ils des problèmes avec la justice ?  »

De Natacha et Myriam

L’Oeil du dragon - N°26 - Oct. 2005- Lycée Edouard Herriot - Lyon (69)

Editorial

« Liberté, Egalité, Fraternité. Une belle devise pour la République. Mais que l’on a tendance à oublier. La République, c’est la liberté individuelle, la protection du plus faible, l’égalité des chances pour tous et la sécurité. Malheureusement, à l’heure d’aujourd’hui, force est de reconnaître que la France ne respecte plus ces principes fondateurs.

Des millions de Français vivent dans les banlieues, au milieu des émeutes, dans l’insécurité, et n’ont pas d’avenir parce que pas d’emploi et pas d’intégration. Elle est belle, notre République ! Mais pour beaucoup elle ne signifie plus grand chose. (...)

Aujourd’hui des millions de Français attendent le retour au calme. Et après ce retour au calme, de vraies décisions. La situation d’aujourd’hui, nous la devons à une politique des banlieues menée depuis des décennies tant par les gouvernements de gauche que de droite. Une politique dont nous avons aujourd’hui la preuve qu’elle a fait faillite.

Il est temps aujourd’hui de se souvenir de ce que veut dire Liberté, Egalité, Fraternité. De donner une chance à tous ceux qui veulent la prendre, de donner un avenir à tous, même les plus défavorisés, de les intégrer et de les protéger. Et ne plus jamais accepter la violence comme un moyen d’expression. »

Alyssa

Sommaire complet de la revue de presse des journaux lycéens 2006 (16 pages)publiée par le Clemi et la fondation Varenne

- Violences urbaines (4 pages)
- Le CPE (4 pages)
- Pour ou contre le projet de loi - Le chômage des jeunes - - Le mouvement anti CPE vu de l’intérieur - Réflexions politiques
- Les caricatures de Mahomet (1 page)
- L’actualité internationale Cyclone Katrina, Pakistan,
- Iran (1 page)
- L’environnement (1page)
- La consommation (1 page)
- La suppression des distributeurs dans les lycées (1 page)
- Harry Potter (1 page)

77 extraits d’articles issus de 45 journaux lycéens ; le texte intégral des articles retenus sera consultable sur le site du Clemi à partir du 6 décembre 2006

[1] à commander au Clemi (envoi gratuit) ou à télécharger sur le site du Clemi (www.clemi.org - rubrique médias scolaires et lycéens)


Partagez cet article :