Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Formation : L’éducation aux médias et aux usages d’Internet
Médias sociaux et éducation
Pour comprendre la culture numérique
Avignon : Des jeunes collégiens filment leur ville avec leur portable

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Internet mobile : percée et disparités
Pisa 2006 : résultats et analyses
L’accompagnement : quels enjeux ?
Le sport dans la cité : approche critique d’un traitement préventif de la violence

> Internet
Jeunes, équipements numériques et modes de connexion
Réseaux sociaux et éducation
sensibiliser les ados aux pratiques et aux lois de l’internet
Internet : Les utilisateurs poussés à se surprotéger

> newsletter
Familles migrantes, écoles, autres acteurs éducatifs
Quelle implication des actrices et des acteurs jeunesse dans la lutte contre les discriminations ?
Stage de découverte professionnelle en 3e
Calvados : Quelles politiques territoriales enfance jeunesse ?


Quel utilisateur d’internet êtes-vous ?

Synthèse du baromètre numérique 2015 du Crédoc (1er article)
Mis en ligne le dimanche 13 décembre 2015.

Chaque année, le Crédoc nous livre les résultats d’une intéressante enquête [1] sur la diffusion des technologies de l’information dans la société française. Cette année, le rapport intitulé : "Baromètre du numérique" analyse les résultats d’une enquête réalisée en juin 2015 auprès de 2209 personnes (dont 205 jeunes de 12 à 17 ans) interrogées « en face à face » à leur domicile.

Deux types de questionnaires ont été administrés pour le bon déroulement de l’enquête : le premier à destination des individus âgés de 18 ans et plus ; le second visant exclusivement les 12-17 ans.

L’enquête comporte deux volets ; le premier traite des principaux taux d’équipements (ordinateur à domicile, smartphone, connexion internet...) ; le deuxième concerne les usages [2] : sur téléphone mobile, sur internet ...

Dans ce premier article, nous vous présentons quelques axes forts de ce rapport 2015. Nous reviendrons par la suite sur des spécificités concernant les jeunes.

Le premier enseignement de ce rapport est que l’équipement "classique" des ménages marque le pas au profit des tablettes et smartphone. Cette tendance est bien illustrée par le graphique ci-dessous :

Le taux d’équipement en ordinateur baisse de 2 points (entre 2014 et 2015), celui du multi-équipement en ordinateurs de 4 points. A l’inverse le taux d’équipement en tablettes augmente de 6 points et en smartphone de 12 points (voir ci-dessous).

A noter que la part du terminal classique est en constante diminution au profit du smartphone. Si l’on observe une forte évolution de l’accès au smartphone pour quasiment toutes les catégories sociales, la plus forte progression concerne les 12-17 ans dont le taux passe de 59% en 2014 à 87% en 2015 (+ 28 points). On note aussi une forte corrélation entre le taux d’équipement d’un smartphone et le niveau de diplôme : 21% des "sans diplôme" en possède contre 73% des diplômés du supérieur.

Les usages liés à internet sur téléphone mobile progressent encore. Ils bénéficient de la forte progression en équipement de smartphone. La navigation sur internet arrive en tête (52%) devant la consultation de courriels (45%).

84% d’utilisateurs d’internet en France [3]

Si l’on considère le nombre d’internautes, la France conserve son rang dans le peloton de tête (6e) au niveau européen, avec un taux de 84% (dont 68% des personnes interrogées qui déclarent se connecter tous les jours). La proportion d’internautes reste fortement corrélée à l’âge (100% des 12-17 ans, 38% des plus de 70 ans), mais aussi au niveau de diplôme (98% des diplômés du supérieur, 44% des "sans-diplôme").

La France est, par contre, le pays européen dont la participation aux réseaux sociaux est la plus faible. L’écart avec la moyenne européenne, déjà constatée en 2014, s’accroît encore : il était de 5 points en 2014 et atteint 9 points en 2015.

Réseaux sociaux : un développement des pratiques d’information sur l’actualité

En France, la participation à des réseaux sociaux continue néanmoins à progresser dans de nombreuses catégories de la population. La progression la plus significative se situe chez les 25-39 ans (+ 17% par rapport à 2014). Le taux de participation de cette tranche d’âge (81%) dépasse celui des 12-17 ans (79%).

Lorsque que les répondants sont interrogés sur les raisons de leur participation à un réseau social, ils livrent des réponses très diverses (voir graphique ci-dessous). Parmi les réponses, La recherche d’information d’actualité sur les réseaux sociaux est la pratique qui progresse le plus. 71% des membres des réseaux sociaux les utilisent désormais pour s’informer sur l’actualité (+ 17% par rapport à 2012)

Six groupes de population et trois grands types d’utilisation : et vous, quel utilisateur d’internet êtes-vous ?

Globalement, les usages identifiés sur internet sont diversifiés et inégalement utilisés. La préparation en ligne d’un achat, et l’achat lui-même arrivent en tête (respectivement 61% et 55% de l’ensemble de la population interrogée). le Crédoc a réalisé une typologie permettant de définir six groupes [4] de population qui sont définis à la fois par l’intensité et le type d’usages qu’ils font sur Internet. Ces six groupes sont répartis dans trois grands types d’utilisation (voir le graphique ci-dessous) : les faibles ou non utilisateurs (37%) , les utilisateurs qui ciblent leurs usages (34%), les utilisateurs massifs (29%)

Et vous, quel serait votre profil d’utilisateur ? Vous pouvez le découvrir en répondant à la question E5 [5], page 134 du rapport. Comparez ensuite vos réponses en consultant les graphiques présentant les différents profils, pages 166 à 168...

Gérard Marquié @gmarquie

A consulter :
- Baromètre numérique (2015) : rapport réalisé par le Crédoc
- "83% d’internautes en France" (article sur le rapport du Crédoc 2014

[1] Enquête réalisée pour : Le Conseil Général de l’Economie (CGE) et L’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP)

[2] Le terme usages renvoie à deux définitions selon le dictionnaire Robert de sociologie : 1 - "Pratique sociale que l’ancienneté ou la fréquence rend normale dans une culture donnée" ; 2 - "Utilisation d’un objet (...) à des fins particulières". Usages est ici employé en référence à cette 2e définition.

[3] au sein des 15 ans et plus

[4] Répartition réalisée à partir de 16 usages recensés ; Les spécialistes des échanges entre pairs (utilisateurs avertis, seuls à témoigner de tels pratiques), les "touche à tout" (la plupart des activités pratiquées avec un taux important sauf les échanges entre pairs), les utilitaristes (concentrés sur les activités d’internet simplifiant la vie), les jeunes (qui sélectionnent quelques pratiques qu’ils affectionnent plus particulièrement), les visiteurs du net (usages moins développés) et les non-internautes.

[5] "Parmi les utilisations suivantes, désignez celles que vous avez pratiquées, au cours des douze derniers mois sur internet ?"


Partagez cet article :