Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

L’éducation populaire présentée à des jeunes du Service civil volontaire
L’impact des Juniors associations sur les parcours de jeunes
Peut-on encore parler d’éducation populaire ? Idéal éducatif, engagements publics et socialisation politique
Marseille : Place Publique Junior du 6 au 8 juillet

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> ouvrages
Une pédagogie contre le racisme et l’antisémitisme
Les mutations de l’école. Le regard des sociologues
Patrice Huerre : "L’absentéisme scolaire, mieux le comprendre pour mieux y répondre"
Les jeunes acteurs de la ville

> engagement
Accompagner les initiatives des jeunes : la nécessité d’une approche transversale
"Allô Allô cinéma cadeau" : cinéma contre sida - un Défi jeunes
Journées mondiales des jeunes solidaires : samedis de l’engagement à Toulouse
"Le Brevet de l’Engagement" expérimenté par les Francas Pays de la Loire


Un nouvel ouvrage de l’Injep

Quand les jeunes s’engagent

Entre expérimentations et constructions identitaires
Mis en ligne le lundi 2 janvier 2006.
L’Injep vient de publier dans sa collection "débats jeunesses" un ouvrage intitulé : "Quand les jeunes s’engagent Entre expérimentations et constructions identitaires" Sous la direction de Valérie Becquet [1] et Chantal de Linares [2]

Les jeunes seraient de plus en plus individualistes, leurs capacités d’engagement collectif s’épuiseraient. S’éloignent-ils du militantisme et des idéaux transmis par les syndicats, les partis politiques et les associations ?

Question trop univoque que ce livre permet de dépasser. Les contributions de chercheurs et d’experts d’horizons différents montrent que l’engagement perdure, même s’il évolue fortement.

Loin de se replier dans la sphère privée, les jeunes adoptent des formes de participation ancrées au quotidien, davantage individualisées et limitées dans le temps, moins utopiques aussi. Face à un monde incertain, ils tentent de répondre aux bouleversements que connaît leur génération. Ces modalités d’engagement sont autant d’expérimentations permettant aux jeunes de se construire comme sujets.

Dès lors, à quelles conditions un dialogue avec les institutions peut-il s’établir ? Quels obstacles faut-il identifier pour donner aux jeunes un espace de liberté dans leur recherche d’engagement ? Quels modes de socialisation privilégier pour que, dans le monde tel qu’ils l’appréhendent, les jeunes s’approprient les valeurs de la démocratie ? Telles sont les questions abordées par les auteurs.

Valérie Becquet, sociologue, mène des recherches sur les formes d’engagement des jeunes. Après avoir soutenu une thèse sur le bénévolat des étudiants, elle étudie les dispositifs de consultation des jeunes et poursuit son analyse de leurs pratiques associatives.

Chantal de Linares, chargée de recherche à l’INJEP, étudie la place des adolescents et des jeunes dans les politiques publiques. Elle est impliquée dans le programme interministériel de recherche « Culture, ville et dynamiques sociales ».

Ont collaboré à cet ouvrage : Nadia Bellaoui, Dan Ferrand-Bechmann, Jacques Ion, Francine Labadie, Didier Lapeyronnie, Gérard Marquié, Jean-Claude Richez, Nathalie Rossini, Bernard Roudet, Alain Vulbeau

Prix : 15 euros

Novembre 2005

[1] sociologue qui mène des recherche sur les formes d’engagement des jeunes

[2] chargée de recherche à l’Injep qui étudie notamment la place des adoslescents et des jeunes dans les politiques publiques


Partagez cet article :