Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 



Les jeunes et la mondialisation

Un texte de Jean-Claude Richez
Mis en ligne le lundi 7 décembre 2009.

"Les jeunes et la mondialisation" était le thème du 1er Forum jeunesse tenu à Montpellier à l’initiative de la fédération Léo Lagrange qui a rassemblé 250 jeunes pendant un week-end, le 31 octobre et le 1er novembre 2009 pour échanger autour de leurs engagements.

Plusieurs délégations étrangères y participaient, matérialisant l’idée que les engagements des jeunes doivent être pensés aujourd’hui dans un cadre mondialisé.

Nous reprenons ici la contribution de Jean-Claude Richez, chargé d’étude et de recherche à l’Injep, responsable de la mission observation évaluation et plus particulièrement en charge de l’Europe et de l’international.

extrait :

« De ces différentes données, nous pouvons déduire que les jeunes Français, s’ils sont plus ouverts que leurs aînés à la mondialisation et en ont une perception moins négative, ne l’acceptent pas pour autant comme telle. Ils manifestent une certaine défiance à l’égard du marché tout puissant tel qu’il est « régulé » par les marchés financiers et les « firmes multinationales ».

C’est ce que mettent en évidence d’autres enquêtes où s’expriment un attachement à un certain protectionnisme économique et à une intervention de l’Etat national. C’est le cas notamment de celle menée par la Fondapol autour du rapport des jeunes à l’avenir. Commentant les résultats de cette enquête Olivier Galland écrit : « ils réclament à la fois la protection individuelle (par l’Etat), l’équité plutôt que la récompense du mérite et la protection collective. Ils présentent l’adhésion au protectionnisme la plus forte de tous les pays étudiés » .

Si les jeunes Français se montrent plus ouverts que leurs aînés à la mondialisation ce n’est pas sans réserve et un point de vue critique. La différence fondamentale est qu’il la considère comme une donnée et non plus comme un choix possible.  »

Texte de l’intervention de Jean-Claude Richez :

PDF - 61 ko
Les jeunes et la mondialisation
Jean-Claude Richez, chargé d’étude et de recherche à l’Injep, responsable de la mission observation évaluation

Partagez cet article :