Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Journée du refus de l’échec scolaire 2009 à Paris : les débats en vidéo
Les transformations du métier d’enseignant
HEC après un bac technologique
Qui sont nos élèves aujourd’hui ?

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
"13-18 Questions de justice" : des enseignants de collèges témoignent de leurs expériences
Jeunesses 2.0 : les pratiques relationnelles au cœur des médias sociaux
Ce que les adoslescents disent au "Fil santé jeunes"
Etude auprès des jeunes raccrocheurs et de leurs parents

> emploi
Journées Jobs d’été en Rhône Alpes : "Tous les rendez-vous près de chez vous"
Pierrick veut trouver une autre manière de faire du commerce
Les recommandations du rapport Sabeg pour la diversité et l’égalité des chances
Une jeunesse difficile : portrait économique et social de la jeunesse française


Fortes inégalités d’emploi entre régions pour les niveaux d’études les plus faibles

Une étude de la Depp (Education nationale)
Mis en ligne le lundi 3 mars 2014.

A peine 15 % de la population qui n’a pas été scolarisée a un emploi à la Réunion, pour près de 50 % en Île-de-France, soit 35 points d’écart. Une étude de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp).

« Dans toutes les régions françaises, plus les personnes âgées de 25 à 64 ans ont étudié et détiennent des diplômes, plus elles ont un emploi. Alors que les opportunités d’emploi des diplômés sont relativement homogènes sur le territoire, celles des moins formés varient beaucoup d’une région à l’autre.

Les régions d’outre-mer et du Nord comptent de fortes proportions de peu diplômés, rarement en emploi, et, de ce fait, de faibles taux d’emploi. À l’opposé, l’Île-de-France, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes bénéficient des proportions de diplômés de l’enseignement supérieur les plus importantes et des taux d’emploi et du produit intérieur brut (PIB) par habitant les plus élevés.

La Bretagne et les Pays de la Loire ont les plus faibles proportions de jeunes de 15 à 29 ans ne poursuivant pas d’études et n’ayant pas d’emploi  »

- Note d’information de la Depp


Partagez cet article :