Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Infos ou intox sur le web
Animation jeunesse et pratiques numériques
Des pratiques éducatives avec Facebook et Twitter
Les jeunes acteurs des médias

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> citoyenneté
Education et pédagogie de la citoyenneté : fondements et figures
#OuiJeVote : de nouvelles modalités de scrutin
Rencontre de la presse écrite et des jeunes au Mans
Être français ?

> grand Sud-Ouest
L’expérience Twitter d’une classe de terminale bac pro
Carcassonne : une aide financière aux jeunes pour passer le permis de conduire
Des conseils pratiques pour partir à l’étranger
Carcassonne : Le lycée Jules-Fil, pionnier des réseaux sociaux sur Internet

> prévention
Adulte-ado, une question de relation
Amiens : colloque "Décryptages : les cyber-dépendances"
Un DVD sur la prévention des toxicomanies
« Et toi, tu me vois comme ça ? »

> vidéos
Olympiades des métiers : finales du 3 au 5 février 2011 à Paris
Les ados et l’interdit
Accompagner à la scolarité : regards croisés sur les enfants
La prévention routière vue par des jeunes en milieu rural


Film court : Les jeunes, acteurs de la prévention

2e édition du festival international de La Rochelle, Festiprev 2017 : 1er bilan
Mis en ligne le dimanche 14 mai 2017.

Du 11 au 13 mai 2017 s’est déroulée la 2e édition du festival international du film de prévention et de citoyenneté jeunesse à La Rochelle. Premières impressions et enseignements.

Toujours autant d’émotion se dégage de ce festival qui réunit pendant deux jours des centaines de jeunes, leurs parents et de nombreux professionnels et bénévoles intervenants auprès des jeunes. Membre du jury l’an dernier [1], je portais cette année un regard différent et plus distancié mais néanmoins impliqué. Au programme des deux journées, le visionnage de 33 films courts sélectionnés parmi 93 réalisations parvenues aux organisateurs. 6 films ont été présentés dans le cadre d’une sélection off.

JPEG - 48.7 ko
Ambiance lors de la présentation des films (photo GM)

Parmi les 33 films de la sélection, 10 ont été réalisés par (ou et avec) des collégiens de l’agglomération de La Rochelle, accompagnés par un réalisateur, un animateur ou éducateur et un ou plusieurs membres des équipes éducatives de chaque collège concerné (enseignant, professeur documentaliste, CPE...). Dans ce cadre l’implication des jeunes se mesure à l’aune du temps passé à oeuvrer pour le film, souvent dans le temps périscolaire. Pour l’un des films primé, des séances hebdomadaires d’ 1h30 ont ainsi été organisées entre novembre et mars.

Parmi les films réalisés dans l’agglomération je relève une amélioration dans la qualité des productions et dans la diversité des thèmes choisis. Si, l’an dernier, le sujet du harcèlement était dominant, des sujets différents ont été abordés par les collégiens cette année : les stéréotypes (dont ceux de genre) ont été particulièrement présents. La drogue, le racket, l’identité, la radicalisation mais aussi l’amour et la sexualité ont été aussi abordés...

"La Recette", (Y-a-t-il une bonne recette pour la première fois ?) film réalisé par les jeunes du groupe de Port Neuf (Maison de Quartier de Port Neuf, Collège Samuel de Missy de La Rochelle et Mehdi Mellouk) a obtenu le prix du scénario et prix du jury jeunesse :

FestiPREV 2017 - La Recette from epj on Vimeo.

Le thème du harcèlement a par contre été très présent dans les films présentés au delà de l’agglomération de La Rochelle. Choix justifiés par un vécu personnels ou encore par le fait d’avoir réalisé un film répondant à un appel à projet.

Samedi 13 mai à 18h, près de 800 personnes sont venues assister à la cérémonie de remise des prix à l’Encan de La Rochelle. Ce succès témoigne de l’intérêt suscité. "Les jeunes, acteurs de la prévention" suscite un intérêt croissant pour beaucoup. L’importance de la coopération entre acteurs de l’éducation sur un territoire est un autre enseignement confirmé lors de ce festival. Enseignants, animateurs/éducateurs, parents doivent oeuvrer de concert pour sensibiliser, prévenir, accompagner pour une prévention efficace. En résumé, le collège doit être ouvert au monde et le monde entrer dans le collège comme l’a témoigné un jeune participant à ce Festiprev 2017.

Gérard Marquié

En savoir plus :

- Palmarès 2017 sur le site Festiprev
- Photos et vidéos sur la page Facebook de Festiprev
- Article sur Festiprev 2017 sur le site du Parisien
- Présentation du festival sur le site Ressources jeunesse

[1] Cette année l’INJEP était représenté au sein du jury par son dicteur, Thbaut de Saint Pol


Partagez cet article :