Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Le décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs
Un Tchat avec François Dubet organisé par l’Afev
Carte scolaire et aménagement des territoires
Le bac est-il donné à tout le monde ?

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> agenda
Les mouvements de jeunesse et d’éducation populaire face aux musiques de variétés (1950-1980)
Val-de-Marne : Opération Jobs d’été 94
Jeunes en Charente Martime : quelles demandes, quelles pratiques en matière d’information ?
Les Espaces numériques de travail se développent

> école
Education : l’affaire de tous, un enjeu démocratique
Les effets des pratiques pédagogiques sur les apprentissages
L’accès au premier emploi des jeunes repose souvent sur les réseaux
Les parents et l’école

> ile-de-france, centre
"Réussite pour tous" : un dispositif pour réduire le décrochage scolaire
le rôle essentiel de la « vie scolaire » et du Conseiller principal d’éducation
Principeactif : le rendez-vous des jeunes qui "bougent leur ville"
J’aime le sport, je m’investis ! : bénévolat, volontariat, formations, métiers...


Paris

Ecole et familles : l’apport du tissu associatif

Au programme de la journée du refus de l’échec scolaire du 24 septembre
Mis en ligne le vendredi 19 septembre 2008.

Lors de la journée du refus de l’échec scolaire organisé par l’Afev à Paris, le mercredi 24 septembre 2008, un reportage sur le thème "école et famille : l’apport du tissu" associatif sera présenté ...

Après-midi de débats à la Bellevilloise, 19-21 rue Boyer - Paris 20e, de 13h30 à 18h30, sur le thème « Les familles et l’école » : programme

Word - 229 ko

- Inscriptions à la journée

- Partenaires de la journée :

Les douaniers et les passeurs : un contribution de Philippe Meirieu :

« La notion d’échec scolaire est assez récente. Elle n’apparaît guère avant les années 1960 et ne devient un véritable problème social et politique que dans les années 1980. Car, dans la tradition élitiste française, les échecs étaient plutôt des solutions… au problème de la sélection. Dès lors que l’héritage des charges et des biens ne pouvait plus être – au moins en théorie – le critère de structuration de la hiérarchie sociale, la réussite scolaire, et son corollaire, l’échec, permettaient de faire le tri ! »

Lire la suite


Partagez cet article :