Injep
 
 
 
Politiques d’éducation et de jeunesse

Accueil et information des jeunes

Participation, engagement, initiatives des jeunes

Lettres d’information du site Ressources jeunesse

Archives
Contact

 


Dans la même rubrique :

Quelle jeunesse en 2020 ?
Six façons bien différentes de voir la jeunesse
Les conduites à risques des jeunes : vouloir vivre et quête de soi, responsabilisons les adultes !
L’accès au premier emploi des jeunes repose souvent sur les réseaux

Dans la (les) même(s) thématique(s) :

> études ou recherches
Quelles politiques d’accompagnement des parents pour le bien-être de leurs enfants ?
Les jeunes souhaitent plus de stages en entreprise
Ecole et famille : institutions rivales ou complémentaires ?
Ecole et Familles populaires : une nécessaire communauté éducative au niveau local

> santé
Nantes : Ram dam à l’Ouest, un rendez-vous déconseillé aux plus de 30 ans les 14 et 15 mars 2008
Bretagne : qualité d’écoute et confiance sollicitées par les jeunes pour s’informer
Info jeunesse : Des outils multimédias co-construits avec les jeunes en Haute Normandie
Finistère : Que faire pour les jeunes ? Quelle politique jeunesse ?


« Alcoolisation excessive des jeunes »

Une note de Yaëlle Amsellem-Mainguy (Injep)
Mis en ligne le lundi 28 juin 2010.

Dans le cadre d’une groupe de travail mis en place par le ministère de la Jeunesse et des Solidarités actives et le ministère de la Santé et des sports Yaëlle Amsellem-Mainguy (chargée d’études et de recherche à l’Injep) a réalisé une note de synthèse sur le thème : « alcoolisation excessive des jeunes ».

Extrait :

« À plus d’un titre, l’alcool occupe une place à part parmi les substances psychoactives. Son usage est un des plus répandus et des plus anciens dans nos sociétés, et, partant, il est largement et profondément intégré à de nombreux aspects de la vie, quotidienne ou festive.

Sa consommation est encadrée par de nombreuses normes sociales. Lorsqu’on s’intéresse à la thématique « alcool et jeunes » c’est souvent l’adolescence qui retient l’attention, car c’est lors de cette période que se mettent en place les consommations susceptibles de perdurer à l’âge adulte. L’adolescence est en effet le moment de la découverte des usages de produits psychoactifs [1], et notamment des plus courants d’entre eux, le tabac, mais aussi l’alcool et le cannabis [2].

Cependant, cela ne doit pas masquer l’intérêt que l’on doit porter aux comportements des jeunes adultes (actifs ou étudiants) qui font, eux aussi, bien partie de la jeunesse [3]. À mesure qu’ils vieillissent, les jeunes prennent leurs distances avec l’univers familial. Cela se manifeste par le fait que certains domaines de leur vie se « privatisent », échappant progressivement au contrôle et à l’intervention des parents [4]. Le développement de la sociabilité des pairs ne se fait pas au détriment du temps passé en famille mais il est rendu possible par la baisse du temps passé au travail scolaire. »

(...)

Télécharger la note (5 pages) réalisée par Yaëlle Amsellem-Mainguy (Chargée d’études et de recherche à la mission observation évaluation de l’Injep)

PDF - 276.9 ko
« Alcoolisation excessive des jeunes »
Fiche synthèse, groupe de travail « Alcoolisation excessive des jeunes » réalisée par Yaëlle Amsellem-Mainguy (Injep) - Juin 2010

[1] Legleye S., Spilka S., Le Nézet O., Hassler C., Choquet M., 2009, « Alcool, tabac et cannabis à 16 ans », Tendances, 64, OFDT, janvier

[2] Lagrange H., Legleye S., 2007, « Violence, alcool, cannabis et dépression chez les adolescents français », Déviance et société, vol.31.3, pp.331‐360

[3] Galland O., 2002, Sociologie de la jeunesse, Armand Colin

[4] idem


Partagez cet article :